vendredi 15 mai 2009

P. 140. Aucun doute, un arbre au moins pleure "Anne, notre soeur Anne"...

Sur sa page 8, ce blog participait à la campagne lancée fin 2007-début 2008 pour tenter de sauver le marronnier d'Anne Frank.
En force et en beauté, un album porte dorénavant les raisons de ne pas laisser (dé)périr dans l'indifférence et partir à l'abandon cet arbre-là si particulier.


Texte : Irène Cohen-Janca.
Illustrations : Maurizio A. C. Quarello.
Ed. du Rouergue, 2009, 30 p.


Résumé :

- "Dans la
cour de la maison 263 Canal de l'Empereur, à Amsterdam, un marronnier est témoin de la vie clandestine d'une jeune fille de 13 ans. Nous sommes en 1942, et Anne vient d'arriver dans la maison après une longue marche sous une pluie battante. Dans son cartable, elle a glissé un petit cahier cartonné qui va devenir son journal intime... Pendant deux ans, Anne va vivre caché dans cette maison avec des amis, eux aussi juifs. Depuis sa lucarne, elle voit le marronnier. Et le marronnier l'observe jusqu'au 1er août 1944. Aujourd'hui, centenaire et menacé par les parasites, il raconte."

Laurent Greilsamer, extrait de l’article à l’origine de ce livre :

- "Qu'est-ce qu'un arbre ? On ne le sait pas toujours. La plupart du temps, notre regard glisse, ignore l'arbre croisé. Les arbres font partie d'un tout : on les néglige, on passe sans les voir. Littéralement, on les fond dans le paysage. Mais il arrive qu'un arbre retienne l'attention : notre regard est alors happé. Notre main se pose sur l'écorce du tronc comme sur l'encolure d'un cheval... Un arbre, cela peut s'admirer, cela peut s'aimer. Un arbre, c'est une source d'énergie, de vie et de beauté. On y pense en apprenant que le marronnier, situé dans la cour de la Maison d'Anne Frank, est en sursis. Cet arbre-là n'est pas tout à fait un arbre comme un autre."
(Le Monde, 9 octobre 2007).

Illustration Maurizo A. C. Quarello (DR).

Le Télégramme :

- "Un album où l'émotion vous prend à la gorge dès les premières pages, intense, sobre... C'est l'histoire du marronnier d'Anne Franck qui pourrit sur place, muet, gangrené. Témoin de l'histoire de la jeune fille, il veut témoigner une dernière fois. Le livre, superbement illustré, se construit autour des citations du journal d'Anne Franck, mais en donnant la parole à cet arbre, l'auteur apporte un regard nouveau, distancié sur cette tragique époque.

Un texte sensible, tout en retenue pour ne pas oublier ces heures sombres de l'Histoire et se souvenir d'Anne qui ne «douta jamais que tout à nouveau refleurirait autour d'elle».
(19 avril 2009).


Sylvie Neeman :

- "C’est un article paru dans Le Monde en octobre 2007 qui a inspiré ce beau livre, et son titre si éloquent, Les arbres pleurent aussi, évoque la maladie et le déclin du marronnier qu’Anne Frank observait depuis la lucarne de la chambre où elle se cachait avec les siens, à Amsterdam. L’arbre pressent qu’il risque d’être abattu, alors il raconte : l’arrivée de la famille, la vie clandestine, recluse; il sait l’espoir et le réconfort qu’il a offerts, il sait les mots que la jeune fille écrivait à son sujet dans son journal, la promesse de renouveau et la confiance qu’elle trouvait dans ses rameaux renaissant au printemps.

L’arbre dit la triste fin de l’histoire et la nécessité de ne pas oublier: lui absent, il faudra qu’un autre marronnier s’élève à sa place pour que le souvenir des événements passés perdure.

Cet ouvrage soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah se construit par évocations et citations successives; il se veut un témoignage, porté haut par cet observateur symbolique si vigoureux alors, et que l’on aurait pu croire indifférent à la folie des hommes. Les images de Maurizio Quarello, par leur tonalité sépia, par leur extrême délicatesse, leurs étonnantes perspectives, escortent attentivement ces évocations saisissantes.
(Le Temps, 14 mars 2009).

Signature d'Anne Frank sur son marronnier (Graphisme JEA / DR).

Parutions.com :

- "Une réflexion sur la mémoire, le souvenir, la transmission. Un sujet douloureux - comme souvent aux éditions du Rouergue qui n’évitent jamais les sujets difficiles -, très bien traité. A partir de 7 ans."
(15 avril 2009).

Après une visite indispensable au "monument historique" de ce marronier :

http://www.annefranktree.com/

d'autres blogs évoquent ce livre :

http://eliabar.over-blog.com/article-28960273.html

http://lily-et-ses-livres.blogspot.com/2009/04/les-arbres-pleurent-aussi-irene-cohen.html

http://www.paperblog.fr/1771916/les-arbres-pleurent-aussi-irene-cohen-janca-et-maurizio-ac-quarello/

http://plantes-des-jardins-et-des-chemins.blogspot.com/2009/04/les-arbres-pleurent-aussi.html


1 commentaire:

Rachel a dit…

Et aussi
http://kefisrael.com/2009/04/19/les-arbres-pleurent-aussi/